Moïse Touré : Pourquoi Prémol ?

Moïse Touré : Pourquoi Prémol ?

Il y a une longue histoire

Il y a des quartiers

Il y a le Village Olympique, Prémol et son Théâtre

Il y a la Villeneuve qui a vu naître les Inachevés

Il y a des voisins

Il y a la topographie concrète et réelle des quartiers

Il y a la géographie sensible et des imaginaires partagés

Il y a des rencontres

Il y a un dialogue

Il y a Babeth et son équipe, des compagnonnages, des questionnements

Il y a des souvenirs

Il y a des aller-retours, des textes qui voyagent. Il y a ceux de Bernard-Marie Koltès que j’ai amenés au Kenya et le retour que j’en ai fait à Prémol, pour la première fois

Il y a la nécessite de l’art, de la culture, ici et partout

Il y a l’importance de le dire, de le défendre, toujours

Il y a la poésie

Il y a la beauté

Il y a une rêverie commune

Il y a une fête

Il y a une scène qui s’ouvre dans la nuit : une promesse face au chaos du monde