Bouba Landrille-Tchouda : « Prémol, le Phénix »

Bouba Landrille-Tchouda : « Prémol, le Phénix »

C’est un sentiment curieux que j’éprouve à l’égard du Théâtre Prémol et de son équipe. L’impression d’une connaissance profonde, comme dans une relation intime, alors même que je n’y ai jamais dansé. En 1998, à l’occasion du Défilé de la Biennale de la Danse de Lyon, j’ai chorégraphié le groupe grenoblois constitué de participants issus de différents quartiers de Grenoble dont certains du Village Olympique, importants en nombre et menés par Elisabeth Papazian. Cette aventure humaine forte a certainement scellé notre amitié et notre lien, pour la vie.

J’aurai l’immense bonheur, cette saison 2019/2020, de pouvoir y poser mes bagages durant 15 jours, pour la première fois, dans ce théâtre que je baptiserai pour l’occasion “le Phoenix”…

Merci pour l’invitation.